3ème ligne de métro : pour les partis de gauche et écologistes, l’urgence est ailleurs !

L’enquête publique relative au Projet Toulouse Aerospace Express (3ème ligne de métro) – Connexion à la ligne B (TAE-CLB) a été l’occasion pour les partis de gauche et écologistes dont le Mouvement Génération.s, de se réunir afin de rédiger une contribution commune. Cette contribution a permis de s’exprimer d’une seule voix sur le projet afin d’expliquer nos inquiétudes et nos doutes sur sa capacité et sa nécessité pour notre métropole. L’enjeu de la mobilité sera essentiel pour les prochaines années, nous considérons qu’il doit se fonder sur la complémentarité avec le réseau ferroviaire et avec un maillage de transport en commun en surface (bus rapides, tramway, train, métro…) efficace, capable de desservir la grande périphérie de manière qualitative.

En effet, face aux nombreux enjeux auxquels la mobilité devra répondre, notamment en termes de qualité de l’air et de congestion automobile, des réponses concrètes doivent être apportées à court et moyen terme. Or, la troisième ligne de métro prévoit un investissement de près de 3 milliards d’euros, ce qui aura pour conséquence inévitable de bloquer tout investissement sur plusieurs décennies.

Concernant les enjeux écologiques, là aussi, nous déplorons une certaine forme de prudence face au dérèglement climatique qui nous menace notamment quant à la qualité de l’air dans nos métropoles.

La grande agglomération Toulousaine mérite des solutions urgentes qui doivent répondre aux véritables usages de déplacement. L’aire de mobilité ne peut être uniquement concentrée sur Toulouse à 90%. L’essentiel de la réponse pour les prochaines années ne peut pas s’appuyer sur un unique projet qui dévore toutes les finances pour plusieurs mandats. Nous ne pouvons pas parier sur un projet dont nous sommes pratiquement certains qu’il ne pourra pas être financé sans de très grosses augmentations d’impôts.

C’est avec responsabilité que la commission d’enquête publique doit mesurer les conséquences graves et irréversibles de son avis sur le sujet majeur de la 3ème ligne pour notre aire urbaine et ses habitants. Des solutions plus adaptées à notre vaste territoire, au besoin de mobilité de ses habitants, au défi de la pollution qui met en danger notre santé et notre planète, au partage de l’espace public pour mieux vivre ensemble existent aujourd’hui. Ceci avec des financements sincères et compatibles avec toutes les solutions de mobilité inconnues encore à ce jour.

Retrouvez la contribution commune aux partis de gauche et écologistes → TAE-CLB – Contribution commune des Partis de Gauche et Ecologistes pour l’enquête publique.