Conseil de Toulouse Métropole du 27 juin 2019 : liminaires de Pierre Cohen, Président du Groupe Génération.s, Socialisme et Ecologie

En propos liminaires du Conseil métropolitain de ce jour, j’ai rendu hommage à l’agent de la propreté de Toulouse Métropole décédé dernièrement dans l’exercice de ses fonctions dans le cadre d’un accident malheureux. Mes pensées vont évidemment vers sa famille, ses proches et ses collègues. 

Les fonctionnaires sont en première ligne pour représenter le service public et ses valeurs. C’est pourquoi j’ai rappelé la nécessité de soutenir les syndicats de fonctionnaires qui mènent en ce moment, un combat contre la réforme, voulue par le gouvernement, de la fonction publique et sa volonté qui mettrait à mal les services publics et l’intérêt général. Je forme le vœu que leur appel soit entendu et compris par le gouvernement. 

Notre métropole n’est malheureusement pas épargnée par la canicule. Là encore pour se prémunir, il faut tirer les leçons de l’épisode de 2003, notamment en direction des plus vulnérables. Ce sujet majeur fait apparaitre des divergences profondes sur le rôle de la puissance publique que nous devons jouer. Tout est organisé pour que l’État et les collectivités territoriales ne soient plus au cœur de l’action publique. En particulier avec la contractualisation entre l’Etat et la Métropole dont le seul objectif est de restreindre les services publics ou les privatisations sur des secteurs stratégiques.

Cette canicule nous rappelle à l’ordre sur l’impératif de lutter contre le dérèglement climatique.  M. Moudenc a réalisé qu’il fallait absolument être écologiste. Sa conversion opportuniste et soudaine à l’écologie ne trompe personne. Malheureusement, le dérèglement climatique et l’urgence environnementale ne se règlent pas en peignant en vert sa communication et le mobilier urbain ! 

J’ai ensuite exprimé mon indignation sur la campagne de communication de la majorité pour valoriser son bilan. Si la pratique est légale, elle n’en est pas moins morale. Mentir à ce niveau-là s’apparente à de la propagande, de plus aux frais du contribuable.  M. Moudenc a une fois de plus le culot d’affabuler et de réécrire l’histoire. J’ai donc rappelé que lorsque nous avions été élus en 2008, nous avions trouvé une communauté d’agglomération sans compétence et sans moyen et un Tisseo Collectivités au bord de la faillite. En 3 ans, nous avons créé une métropole capable de relever tous les défis. Nous avons rééquilibré les comptes de Tisseo. En 2014, la majorité actuelle a donc trouvé une collectivité dans laquelle les projets lancés étaient cohérents avec sa situation financière et permettaient d’assurer la dynamique de la métropole que vous avons su construire. 

Enfin, j’ai rappelé ma conviction qu’une autre orientation politique est possible pour cette collectivité. Elle ne pourra être possible qu’autour du rassemblement de la gauche, des écologistes et des forces citoyennes en mars 2020. 

Pierre Cohen, Président du Groupe Génération.s, Socialisme et Ecologie