Toulouse vend tout

Trop c’est trop !

STOP ! On ne peut plus laisser la communication tromper à ce point les Toulousaines et les Toulousains.
Que se cache-t-il derrière ces spots publicitaires qui passent en boucle sur les chaines de télévision nationales ? Derrière ce slogan « Dessine-moi Toulouse » affichant des travaux idéalisés par des images de synthèse ? Derrière ces annonces tonitruantes de projets non seulement pas réalisés mais surtout pas débattus et encore moins co-construits avec les habitants ?
Parlons de la 3ème ligne métro ! Depuis plusieurs mois des annonces jonchent le paysage toulousain comme si elle était en activité alors que nous n’avons pas encore eu la concertation avec la commission d’enquête prévue au mieux au mois de juin.
Même chose avec la fameuse « Tour Occitanie» qui se pavane dans tous les documents publicitaires alors que là aussi la commission d’enquête sur TESO, imposée par l’Etat la Municipalité n’en voulant pas, commence mi-mars jusqu’à mi-avril.Si ce n’était qu’un problème de démocratie, personne ne serait dupe tant Jean-Luc Moudenc et son équipe sont coutumiers du fait. Le plus grave, c’est l’absence totale de vision et de prospective sur le projet urbain. Tout est fait au coup par coup, par opportunisme et non guidé par une stratégie cohérente. L’exemple des projets de l’école Toulouse Business School (TBS) et de la place de l’Europe sont, à plusieurs titres, emblématiques.
A partir de concours à idées, d’appels d’offres, de ventes directes pilotées par certains opérateurs amis, émergent ça et là une multitude de projets, sans cadre et sans vision globale. La majorité municipale joue au promoteur immobilier, elle n’assume pas sa responsabilité d’aménageur du bien public que constitue la ville.
Non, à Toulouse, il n’existe pas de réelle implication de la puissance publique en amont des projets ni de réflexion collective avec les citoyens, les partenaires et acteurs concernés. C’est pourtant fondamental pour fixer des objectifs ambitieux et cohérents en matière d’équipements publics, d’habitat, d’usage partagé de l’espace public, de commerce et d’économie….

Les lieux sont mis en pâture …

Toulouse vend tout

On se moque de vous